Notions Crypto

Qu'est-ce qu'une destruction de cryptomonnaies ("coin burn") ?

Jesse
5 min

Lorsque vous surfez sur la vague du marché des crypto-monnaies, vous êtes susceptible de rencontrer un terme appelé "coin burning". Dans cet article, nous allons explorer le processus utilisé pour gérer la réserve de tokens des projets, un moyen pour les entreprises de modifier manuellement l'offre (et donc la demande) de la réserve en circulation d'un token. Bien qu'il ne soit pas adopté par tous les projets, le "coin burning" a prouvé au fil des ans qu'il permettait de faire progresser le prix d'une monnaie numérique.

Qu'est-ce qu'une destruction de tokens

Un "coin burn" est le processus qui consiste à éliminer définitivement des crypto-monnaies de la circulation en les envoyant à une adresse non valide, une sorte de "trou noir". Ce processus est inscrit dans le code du projet et mis en œuvre à différents niveaux, comme décrit dans le whitepaper. Si le Bitcoin n'a pas recours à la combustion de tokens, de nombreux projets sur le réseau Ethereum, en particulier les jetons ERC-20, sont connus pour y avoir recours

Grâce à l'utilisation d'un contrat intelligent, également connu sous le nom de fonction de combustion, le réseau retire un nombre déterminé de tokens de la circulation, ce qui réduit son offre totale et, par la même occasion ( si tout va bien ), augmente sa demande. Les destructions de tokens sont connus pour entraîner une augmentation des prix, car le rapport entre l'offre et la demande est altéré.

Les inconvénients de la destruction de tokens.

Avant d'investir dans un projet bénéficiant de ce procédé, il est important de noter que la destruction de tokens ne garantit pas une augmentation de son prix. L'augmentation du prix varie selon le réseau, le climat du marché et le sentiment actuel. Lors de la destruction de certains Shiba Inu en circulation, le prix a considérablement augmenté, mais il est ensuite revenu à un niveau plus stable et nettement inférieur.

La destruction de crypto peut également être utilisée par des développeurs mal intentionnés dans le but de tromper leur communauté. Supposons qu'un projet dispose d'une réserve totale de 100 millions de jetons et qu'il en alloue 10 millions aux développeurs de la plateforme. Ces derniers peuvent alors brûler 40 millions de jetons, ce qui porte leur participation à 60 % de l'offre en circulation sur le réseau.

Comme pour toutes les transactions effectuées sur la blockchain, tous les paiements sont irréversibles, ce qui signifie qu'une fois que des tokens ont été detruits, ils ne peuvent plus être remis en circulation et disparaissent.

Qu'est-ce qu'une preuve de destruction ( proof of burn ) ?

À ne pas confondre avec la destruction de tokens, la Proof of Burn (PoB) est un mécanisme de consensus similaire à la Proof of Work et à la Proof of Stake. Le mécanisme utilise un élément de destruction de tokens dans sa pratique de minage et est connu pour réduire considérablement la consommation d'énergie par rapport à son homologue PoW.

Le processus exige que les mineurs détruisent des tokens afin de participer au processus de minage. Plus ils détruisent dune certaine crypto, plus ils sont en mesure de créer de nouveaux blocs, ce qui signifie qu'ils peuvent gagner davantage de récompenses (sous la forme de frais de transaction). Les mineurs sont toujours tenus d'utiliser du matériel de minage. L'avantage de ce système est de fournir un réseau de blockchain moins énergivore fonctionnant de manière optimale grâce à son réseau de participants décentralisés.